Le thé de Corée est aujourd'hui l'un des plus réputés au monde, et cultive une vraie singularité par rapport à celui de ses voisins chinois et japonais. Même si le pays n'est ni un grand producteur ni un grand consommateur, les Coréens restent très attachés à cet élément de patrimoine, qu'ils se sont réappropriés depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Il existe trois zones de production de thé, toutes situées dans le sud du pays.

La région historique se situe dans la province du Gyeongsang du Sud, autour du village de Hadong. C'est à proximité que se trouvent les plantations les plus anciennes de Corée, sur les pentes du massif du Jirisan qui culmine à 1915 mètres d'altitude.

Un peu plus à l'ouest, le district de Boseong, dans la province du Jeolla du Sud.

Enfin, c'est dans l'île volcanique de Jeju que se trouvent les plantations les plus spectaculaires, d'où est issu le Jéjudo Oolong.

Corée du sud

Le thé de Corée est aujourd'hui l'un des plus réputés au monde, et cultive une vraie singularité par rapport à celui de ses voisins chinois et japonais. Même si le pays n'est ni un grand producteur ni un grand consommateur, les Coréens restent très attachés à cet élément de patrimoine, qu'ils se sont réappropriés depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Il existe trois zones de production de thé, toutes situées dans le sud du pays.

La région historique se situe dans la province du Gyeongsang du Sud, autour du village de Hadong. C'est à proximité que se trouvent les plantations les plus anciennes de Corée, sur les pentes du massif du Jirisan qui culmine à 1915 mètres d'altitude.

Un peu plus à l'ouest, le district de Boseong, dans la province du Jeolla du Sud.

Enfin, c'est dans l'île volcanique de Jeju que se trouvent les plantations les plus spectaculaires, d'où est issu le Jéjudo Oolong.

Corée du sud

Filtres actifs